Nos engagements

La SCEA de la Plaine garantie des engagements de gestion raisonnée et de protection biologique sur ses productions.

Cette année, nous avons planté de nombreuses fleurs en bordures pour fournir du nectar aux insectes que nous disposons via des sachets. Il s’agit de plantes de service type soucis, alysson maritime…

De même nous avons abandonné le paillage blanc et avons opté pour cultiver nos inter-rangs sous serres afin de d’augmenter l’hygrométrie et laisse un espace sain pour la vie microbienne souterraine. Ainsi, nous semons trèfle, gazon, seigle fourrager… dans nos allées, ce qui permet également de créer des niches pour les insectes. 

Protection Biologique Intégrée (PBI)

 

La Protection Biologique Intégrée permet de préserver les cultures des différents ravageurs en privilégiant les luttes biologiques.

Elle se pratique en utilisant divers organismes vivants que l’on appelle auxiliaires, et des phéromones spécifiques (stratégie de piégeage et de confusion sexuelle). La PBI se caractérise par le maintien d’un équilibre entre les auxiliaires et les ravageurs non préjudiciable pour la culture protégée et ne vise plus à l’éradication totale des nuisibles comme le font les luttes chimiques. On emploie comme auxiliaires des arthropodes (insectes, acariens), des nématodes, des bactéries, des champignons. Ils agissent soit par prédation, soit par parasitisme. La PBI coute plus cher qu’une protection entièrement chimique mais cette méthode est un choix de protection de l’environnement et de satisfaction pour le consommateur.

     

 

Dephy Ecophyto
Écophyto, qu’est-ce que c’est ?
  • Un plan qui vise à réduire progressivement l’utilisation des produits phytosanitaires en France tout en maintenant une agriculture économiquement performante.
  • Une initiative lancée en 2008 à la suite du Grenelle Environnement. Le plan est piloté par le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.
  • Des acteurs mobilisés : depuis 2008, agriculteurs, chercheurs, techniciens des chambres d’agriculture ou des instituts techniques ont déjà engagé de nombreuses actions pour tenter d’atteindre cet objectif.
Le principal défi d’Ecophyto est de diminuer le recours aux produits phytosanitaires, tout en continuant à assurer un niveau de production élevé tant en quantité qu’en qualité.

La France doit produire mieux en réduisant la dépendance des exploitations aux produits de protection des plantes.

Ecophyto, comment ça marche ?

Pour y parvenir, toute une batterie d’outils a été mise en place comme par exemple :

  • la formation des agriculteurs à une utilisation responsable des produits : le certiphyto(certificat individuel produits phytopharmaceutiques),
  • la création d’un vaste réseau de fermes pilotepour mutualiser les bonnes pratiques,
  • la mise en ligne dans chaque région, de bulletins de santé du végétalqui alertent les producteurs sur l’arrivée des parasites,
  • un programme de contrôle de tous les pulvérisateursqui sont utilisés pour l’application des produits phytosanitaires.